Son emplacement et les conditions naturelles ont, depuis toujours, été un motif pour l’établissement des populations. On peut d’ailleurs trouver des vestiges pré-historiques dans plusieurs endroits de la région.

A l’origine c’était une société pré-celtique. Elle subit l’influence romaine à partir du Ier avant J.C. jusqu’au Vème après J.C.. Pendant toute la période romaine, elle devint la principale ville de la côte occidentale au sud du Tejo. A Miróbriga, il y avait un forum avec ses temples, d’imposantes installations thermales et, à environ 1 km, le seul hippodrome romain connu au Portugal. Aujourd’hui encore, le site archéologique de Miróbriga est considéré un des plus importants pôles d’attraction touristique de cette region, ainsi q’un excellent exemple d’une ville romaine, ce qui fait de se lieu un endroit de passage obligatoire.

C’est probablement aux alentours du VIIIème siècle, après le déclin de Miróbriga que les Maures arrivèrent sur le territoire, édifiant le château fort sur la colline, bien en face de la cité romaine: il se peut que le nom Kassem soit lié à la tribu qui domina la région: les “Ben Kassim”.

L’occupation islamique se prolongea jusqu’au XIIème siècle et Santiago fut le lieu de beaucoup de luttes pendant la période de la reconquête, tantôt dominé par les uns, tantôt par les autres, jusqu’à ce que en 1217, la ville fut reconquise défénitivement para les chrétiens, et le Roi D. Afonso II confirma la donnation faite par son père à l’ordre de Saint-Jacques-de-l’Épée.

Cette bourgade médiévale de Sant’Iago de Kassem avait déjà une grande importance au XIIIème siècle, avec des responsables politiques et administratifs de première catégorie, ayant été officiellement élevée au rang de village en 1186. Entre 1315 et 1336, par donnation du Roi D.Dinis, le vilage et le Château devinrent propriété de la princesse Vetácia Lascaris, princesse bizantine, duègne et amie de la Reine Santa Isabel.

Elle y vécut, et elle y laissa quelques pièces uniques, comme le bas-relief de “Saint-Jacques combattant les Maures”, chef-d’oeuvre de la sculpture médiévale et la relique du Saint Lenho (legnum crucis).

Le village et le château revinrent aux mains de l’ordre de Saint-Jacques après la mort de sa propriétaire. Le premier commandadeur du village de l’ordre de Saint-Jacques fut Carlos Pessanha. Entre 1383-85, Sant’Iago de Kassem gagne davantage d’importance sous l’influence du Maître d’Aviz.

Santiago do Cacém devint le siège du comté en 1512, date à laquelle lui fut octroyé la lettre de charte par D. Manuel I. En 1954, D. Filipe II fit don du village et du château aux Duques de Aveiro. En 1759, il devint propriété de la Couronne et, en 1832, il passa définitivement aux mains de l’Etat.

C’est une région essentiellement agricole, ayant une variété de paysages quasi unique dans l’ensemble du pays, produisant des céréales, des fruits, du liège et du bétail.

Actuellement, la demande touristique aide au développement de la région, grace à la proximité des plages. Les plages les plus proches sont à environ 10 / 15 minutes de Melides et à environ 30 minutes de Comporta. Un paysage d’une beauté sans égale.

Aux alentours de Santiago do Cacém, vous trouvez des endroits parfaits pour la pratique du surf, de la plongée sous-marine, du trekking (grande randonnée à pied), des promenades à vélo, des promenades à cheval, du motocross, de la chasse et de la pêche. Par ailleur, vous trouverez d’excellents producteurs de fruits et des sucreries/confisseries traditionnelles qui méritent le détour.

Le centre historique de Santiago do Cacém, avec son château, l’Église Principale de Santiago Maior, ces maisons seigneuriales, les ruines romaines de Miróbriga, les propriétés aux alentours du village se sont des lieux à connaitre et à visiter.

Evénements

soyez au courant de la vie culturelle de la région pendant votre séjour

Contacts

Merci pour votre contact. Nous répondrons le plus rapidement possible.